Par Abari Aboubacar / CENI. 11.10.20

Dans la salle des réunions de la Commission Électorale Nationale Indépendante, a eu lieu la cérémonie de signature de coopération entre le Royaume de Norvège, la Suisse et la CENI. Une coopération qui rentre dans le cadre du projet d’appui au cycle électoral au Niger (PACE) piloté par le Programme des Nations unies pour le développement PNUD.

En accueillant ses hôtes, le Président de la CENI Me Issaka Souna, a relevé l’importance de l’évènement du jour qui donne l’occasion de dire que sous le leadership du PNUD, les contributions respectives, (c’est-à-dire de la Suisse, du Fonds pour la Consolidation de la Paix  (PBF), du Royaume de la Norvège, du Danemark etc.) intervenues aux premières heures pour les uns, et plus récemment pour les autres, sont perçues et reçues comme une exhortation adressée à la CENI et qui la galvanise dans son action pour la tenue effective des meilleures élections possibles. Cette exhortation n’a pas cessé d’interpeller au fur et à mesure que s’approche le premier scrutin prévu pour le 13 décembre 2020.

Aujourd’hui au lancement des activités du cycle électoral 2019/2021, nous nous rendrons compte des progrès, accomplis, sans doute avec beaucoup d’étonnement pour certains, mais un fort sentiment d’émotion et de satisfaction pour tous, a exprimé le Président de la CENI. Selon Me Issaka Souna la CENI,  demeure déterminée à réussir son cycle électoral dans les meilleures conditions possibles. L’ensemble de la Classe politique maintient sa volonté de participer aux élections. Le corps électoral a été convoqué pour la tenue des élections locales prévues pour le 13 décembre et les élections législative/ présidentielle (1 er tour)  pour le 27 décembre 2020.

Johan Meyer, représentant de l’ambassadeur du Royaume de Norvège pour le Niger, Christian Eggs, représentant de la Confédération Suisse, ont tous exprimé  les raisons de leur engagement aux côtés de la CENI et du Niger en général dans le cadre du processus électoral. Ces deux pays à travers ces financements appuient certes le processus amorcé mais aussi et surtout la promotion de la démocratie et son ancrage au Niger. Les deux chefs de délégations ont rendu hommage à la CENI pour tout le travail abattu. Son professionnalisme et la qualité, la fiabilité et l’inclusivité du fichier électoral biométrique, fondement des futures échéances. Ils ont exprimé le veux de voir les futures élections être organisées librement et dans la transparence et l’adhésion de tous les partis.

La Représentante résidente du PUND au Niger, Diana Louise Ofwona a axé son intervention sur l’importance de ces financements et surtout le soutien et la confiance placés au Système des Nations Unies dans le cycle électoral au Niger. Elle réitère son soutien à la CENI et au travail que cette institution mène pour la réussite des élections et le progrès de la démocratie dans ce pays.

Ce sont environ $3 500 000 de la part de la Suisse et 2 000 000 NOK (couronne norvégienne) qui sont mobilisés à travers ces conventions signées.