Pour une gestion professionnelle et efficace des scrutins.

Aïchatou Wakasso / Mourtala Alassane (Le Sahel/ ONEP)/ Abari. A. CENI 20.10.20

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé hier au Palais des Congrès de Niamey, une rencontre de formation, d’information et de partage d’expériences avec les présidents de commissions électorales déconcentrées. C’est le Président de ladite Institution, Me Issaka Souna qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre qui se situe dans le prolongement des actions de renforcements des capacités des acteurs impliqués dans la gestion du processus  électoral en cours.

Les participants vont échanger pendant les deux (2) jours sur les nouvelles orientations de la CENI ; ils vont également passer en revue le cadre légal et institutionnel et surtout mettre un accent particulier sur les rôles et responsabilités de ces derniers dans la gestion du cycle électoral en cours y compris les dispositions sécuritaires particulières au regard des circonstances dans lesquelles se déroulent ces élections.

Pour , le représentant de l’Institut Électoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), qui vient d’ouvrir une représentation au Niger grâce au financement de l’Union Européenne, M. Bilé Mathieu a souligné l’importance de ces échanges qui, a-t-il dit, visent non seulement à réunir l’ensemble des présidents des Commissions électorales déconcentrées mais surtout à échanger à une période capitale autour de l’état d’avancement du cycle électoral 2020-2021 et renforcer les capacités de ces derniers. «La bonne connaissance, voir, la maitrise par les différents acteurs et intervenants, tout particulièrement les agents des démembrements de l’organe de gestion des élections, de leurs rôles et responsabilités est un facteur de réussite voir, un préalable dans la gestion du processus électoral», a indiqué, M. Bilé Mathieu. C’est pourquoi a-t-il poursuivi, l’EISA conformément à sa mission a décidé d’appuyer financièrement et techniquement ladite rencontre qui se situe dans la foulée des actions de renforcement de capacités des acteurs.

Pour sa part le Président de la CENI, cette rencontre intervient dans la foulée d’une série de formations dédiées aux Forces de Défense et de Sécurité, aux Juges et aux Greffiers des tribunaux de grandes instances. «C’est aussi une occasion et une tradition pour la CENI de s’assurer de la fiabilité et de la compétence de tous les intervenants dans la chaine des réalisations des différentes actions et scrutins», a dit Me Issaka Souna. En effet souligne-t-il, en dépit des contraintes auxquelles elle fait face dans la gestion du processus électoral, la CENI reste déterminée à  accomplir sa mission avec pour objectif la réussite des élections et de contribuer à préparer la paix et la cohésion sociale. Pour ce faire, a ajouté Me Issaka Souna, la CENI compte sur les présidents de Commissions électorales déconcentrées pour être ses ambassadeurs sur le terrain, c’est-à-dire, ses porte-flambeau de la crédibilité, de la transparence, de l’inclusivité ainsi que de l’indépendance de l’organe en charge des élections.

C’est pourquoi le président de la CENI a invité ces derniers à maintenir haut le flambeau de sorte que toutes failles dans ledit processus ne viennent en perturber le bon déroulement par action ou inaction. Me Issaka Souna a, en outre, exhorté les participants à suivre tous les thèmes qui seront présentés afin qu’au sortir de ces échanges qu’ils soient à même de jouer leur partition pour un scrutin inclusif, crédible et apaisé. «La Commission Électorale Nationale Indépendante est en mesure de conduire avec le concours de ses démembrements qui vont appliquer sur le terrain ses directives et la Loi, ces élections dans les meilleures conditions», a rassuré Me Issaka Souna.