Par Mahamane Amadou  ANP-ONEP/Dosso 26.10. 2021

Dosso a abrité du 20 au 22 octobre dernier, un atelier national de formation des membres et personnel de la Commission Électorale Nationale Indépendante sur la passation des marchés publics, les techniques et approches de gestion, le suivi et le rapportage des appuis des partenaires. La cérémonie d’ouverture de cet atelier  a été présidée par le président de la CENI, maître Issaka Souna, en présence du coordonnateur du PAGOD, M. Salissou Moussa, du préfet du département de Dosso, M. Ayouba Issaka et de nombreux invités.

L’atelier de renforcement des capacités des membres de la CENI vise à améliorer ses performances par la mise à leur disposition d’outils appropriés, d’un personnel formé, avisé, performant et professionnel pour l’accomplissement de sa délicate mission. 

Le président de la CENI s’est réjoui de la présence de participants de haut niveau tant du côté des membres de la CENI, des partenaires techniques et financiers que des experts et techniciens assurant l’encadrement technique et intellectuel de la présente session de formation et de perfectionnement.

La Commission Électorale Nationale Indépendante, a dit en substance maître Issaka Sounna, s’est engagée à se doter des capacités et des compétences techniques susceptibles de permettre à ses membres de comprendre et par voie de conséquence maîtriser les mécanismes de prévision, de collecte de budget et de fonds, les règles et procédures de gestion de ces ressources et de présentation des rapports à ces partenaires.

La jeune CENI, a souligné son président, est parfaitement consciente de ce que les résultats attendus d’elle dans l’exécution de sa mission, à savoir l’organisation et la mise en œuvre dans les meilleures conditions possibles de l’ensemble des scrutins référendaires, locaux, législatifs et présidentiels, l’établissement et la révision d’un fichier électoral biométrique ne laissant pas de place à l’erreur. C’est pourquoi, a-t-il dit, la CENI met tout en œuvre pour renforcer les capacités au plan technique, intellectuel et opérationnel de ses membres par le biais de  leur professionnalisation.

La tenue toute récente des élections 2020-2021, l’analyse de leur déroulement jugé majoritairement satisfaisant par les observateurs et acteurs en compétition déterminent le besoin et la nécessité d’enclencher le processus de formation de base au profit des membres de la CENI et du personnel, a notamment précisé maître Issaka Souna. Cette démarche, a-t-il notifié, s’inscrit également dans la mise en application des recommandations issues du séminaire international organisé par l’institution et ses partenaires en juillet dernier à Niamey.  

Le président de la CENI a exhorté les participants à internaliser et à s’approprier les règles et procédures de gestion des ressources, de suivi et de présentation des rapports des activités financées conjointement par le gouvernement et les organisations de coopération internationale dans le cadre de la préparation et la mise en œuvre des procédures opérationnelles électorales. Maître Issaka Souna a tenu à remercier le PAGOD et tous les partenaires qui soutiennent la CENI en assurant formation et renforcement des capacités de ses membres pour une démocratie toujours plus riche sous-tendue d’élections de mieux en mieux faites.

Auparavant, le coordonnateur du PAGOD, M. Salissou Moussa a indiqué que le choix de ces thématiques découle des résultats de l’audit qu’a mené le PNUD sur les besoins en renforcement des capacités de la CENI. Il a de ce fait salué le partenariat stratégique entre le PAGOD et la CENI. M. Salissou Moussa a salué la volonté inébranlable et l’engagement sans faille de la CENI à poursuivre sa marche vers un développement institutionnel durable qui cadre avec son caractère d’institution permanente.