Par Abari Aboubacar /CENI 25.09.2021

Une cinquantaine de participants ont pris part à cet atelier de validation du rapport d’évaluation du cycle électoral 2017-2021 dont l’atelier d’élaboration du processus a été tenu du 1er au 3 juin 2021. Des experts nationaux et partenaires se sont réunis pour faire le point du processus électoral qui est en cours.

Cette initiative de la commission électorale nationale indépendante CENI a été appréciée par le représentant pays de l’institut électoral pour une démocratie durable en Afrique EISA lors de la cérémonie. M. Aimé Konan a remercié par la même occasion la CENI pour la bonne conduite du processus ainsi que les partenaires qui l’on accompagné. Il a réitéré l’engament du projet d’appui à la commission électorale nationale indépendante pour des élections crédibles, inclusives et apaisées au Niger financée par l’union européenne d’accompagner la CENI notamment dans l’évaluation et la prospective.

La coopération Suisse est l’un des premiers partenaires à appuyer la CENI. Un partenaire privilégié qui appuie toute initiative de la CENI ainsi que le processus dans sa globalité. Ce qu’affirme Mme Issoufou Zina pour qui la Suisse est présente très tôt et accompagne cet atelier pour soutenir la Commission électorale dans la mise en œuvre des recommandations. Un accompagnement permanent et durable. Toute chose qui conduit à la recherche de qualité et d’une institution électorale professionnelle et de référence selon la représentante du programme d’appui à la gouvernance démocratique PAGOD, financé par la coopération Suisse Mme Yacine Mariama.

Maitre Issaka Souna, président de la CENI, en prononçant son discours d’ouverture a estimé que l’analyse de ce rapport soumis à l’appréciation des participants permettra d’obtenir, un document consensuel pouvant servir de référence pour les élections à venir et assoir  une CENI permanente et efficace. Le président a également  rappelé toutes les activités qui ont caractérisé le cycle électoral. : Les audiences foraines, grâce à l’appui du gouvernement et de ses partenaires, l’enrôlement biométrique pour l’élaboration d’un fichier électoral biométrique en vue d’organiser des élections générales, l’audit de fichier jugé fiable et sécurisé. Aussi, la Commission a organisé des élections locales, législatives et présidentielles 1er tour et le second tour de présidentielle. Pour la première fois au Niger, un président démocratiquement élu a succédé à un autre démocratiquement élu à l’issu de ces élections générales saluées par nombre d’observateur.

Deux jours durant, les participants se sont penchés sur le document provisoire. Ils ont analysé et validé les recommandations qui seront mis en application par la CENI avec l’appui de l’État et de ses partenaires.