C’est pour moi un réel plaisir d’être parmi et avec vous ce jour. Au nom de la CENI, je tiens tout d’abord à réitérer mes remerciements aux autorités de la région de Dosso qui ont bien voulu accueillir la cérémonie de lancement de la phase pilote de l’enrôlement biométrique destiné à la confection de notre premier fichier biométrique en matière électorale.

Je tiens aussi à exprimer mes vifs et sincères  remerciements à la population de Kargui-Bangou pour la généreuse et délicate attention dont la CENI et ses invités font l’objet depuis l’amorce de cette activité.

Je voudrais également dire combien nous sommes heureux d’accueillir l’importante représentation des partis politiques, de la société civile, des médias, du corps diplomatique et des partenaires techniques et financiers.

La cérémonie de ce jour est une étape décisive du chemin dans notre progression vers la confection de la première liste électorale biométrique du Niger.

La technologie numérique comprenant entre autre la biométrie, nous offre un champ technique et scientifique, de formidables perspectives pour la transparence et la clarté d’un fichier électoral. Elle en assure la fiabilité et  la sécurité.  C’est pour cela qu’elle est aujourd’hui au cœur des systèmes électoraux et d’identification en Afrique et dans le reste du monde.

C’est aussi avec la claire conscience que la biométrie est un élément de sécurité et de confiance que la classe politique a souhaité son intégration dans le système électoral du Niger.

À cet effet, la Loi Organique n° 2017-64 du 14 août 2017 modifiée par la Loi n° 2019-38 du 18 juillet 2019 institue le fichier électoral biométrique comme outil privilégié dans l’organisation des élections.

Ce nouveau système d’établissement et de gestion du fichier électoral procure un net avantage en matière d’identification et de sécurité comparé au système de fichier alpha numérique en cours jusque-là.  Ce système il faut le reconnaitre, au-delà de sa nouveauté, exige une technicité et une maitrise parfaite de l’outil informatique. Il est onéreux, sensible, chronophage et nécessite une attention particulière tout au long de sa confection.

La CENI à ce stade lance un pressant appel à toutes les parties engagées dans le processus électoral pour une adhésion patriotique à la confection de ce fichier électoral biométrique :

  • Aux citoyens, la CENI leur demande une forte mobilisation  pour faire face au défi de l’enrôlement biométrique. Vous devez savoir que sans inscription sur la liste électorale biométrique, vous ne pourrez pas participer au vote et donc vous ne pourrez soutenir ni votre candidat ou son programme, ni vos idées et ce serait bien dommage. N’acceptez donc pas de n’être que des électeurs virtuels. Tous les votes et toutes les voix comptent.

Aussi, je voudrais saisir l’opportunité qu’offre la présente tribune pour demander à tous les citoyens qui n’ont pas encore leurs documents d’identification de profiter de la poursuite des audiences foraines pour se les procurer.

Ces audiences foraines ont été prolongées jusqu’à la fin de l’enrôlement biométrique afin de permettre au plus grand nombre d’obtenir leurs pièces d’état civil et faciliter ainsi l’enregistrement régulier sur le fichier électoral biométrique. Ces documents il faut le rappeler sont très utiles  pour l’enrôlement biométrique.

  • Aux partis politiques : vous qui savez par essence qu’une forte participation des citoyens aux élections est le signe de leur adhésion aux processus démocratique mais également à la dynamique du choix des gouvernants, nous rappelons que, à l’ouverture des urnes, ce que totalisent les organes de gestion des scrutins sur les fiches de dépouillement sont les enveloppes effectivement trouvées dans l’urne et non les poings levés ou les décibels d’applaudissements lors des meetings. C’est pourquoi la CENI vous engage à une mobilisation totale de vos militants.
  • A la société civile, conscience de veille, il vous est demandé un accompagnement impartial et responsable de la démocratie et de l’état de droit ;
  • Aux médias : votre responsabilité est grande dans l’information la sensibilisation et la formation des citoyens. Sachez que votre engagement contribue à la préservation de la paix et la sérénité dans les processus électoraux.
  • Aux partenaires techniques et financiers : la CENI tout en vous remerciant pour l’accompagnement dont le processus électoral a bénéficié jusque-là vous demande de le soutenir afin que toutes les exigences d’un scrutin transparent et honnête soit atteintes à chacune des étapes.
  • A tous les acteurs, la qualité de la liste électorale en chantier dépendra de la CENI bien sûr, de l’opérateur  technique partenaire mais également des appuis conseils et accompagnements de tous les amis du Niger.

Comme vous le savez, tous les éléments d’analyse et d’appréciation d’un cycle électoral passent en revue la totalité des étapes allant des textes électoraux à la proclamation des résultats définitifs et de leur acceptation. C’est pour cela que dans la mise en œuvre de chaque étape, et à tout instant, il y a une solidarité logique entre tous les actes constitutifs du cycle. La mauvaise exécution d’une étape, l’insuffisance de l’une  d’entre elles, la discrimination dans leur exécution, entache la qualité de l’ensemble. C’est pourquoi j’exhorte toutes les parties à accorder la même importance et à soutenir l’ensemble le processus électoral dans sa totalité.

 La conjugaison de tous ces efforts permettra sans aucun doute de parvenir à un enrôlement réussi, donc à l’établissement d’une liste électorale exhaustive et sûre et par conséquent de garantir des élections transparentes, crédibles et honnêtes.

Avant de conclure, permettez-moi de remercier une fois de plus la population de Kargui-Bangou qui nous offre l’opportunité d’héberger la phase pilote de  l’enrôlement biométrique.

Je voudrais également remercier toutes les structures de la CENI ainsi que les partenaires qui ont contribué à la préparation et à l’organisation de la présente cérémonie.

Sur ce, je déclare ouverte aujourd’hui à Kargui-Bangou la phase pilote de l’enrôlement biométrique.