Mesdames & Messieurs les présidents des commissions électorales décentralisées,

Mesdames & Messieurs les Partenaires de la CENI,

Mesdames & Messieurs les membres de la CENI,

Distingués (e)s invités (e)s

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre présence et vous souhaiter la bienvenue à cette rencontre d’évaluation, d’échanges d’information et de partage d’expériences sur les différents scrutins qui se sont déroulés les 13 et 27 décembre 2020. 

La Commission Électorale Nationale Indépendante CENI, par ma voix vous remercie pour tous les efforts consentis dans le cadre de notre mission commune et vous adresse toutes mes félicitations pour la réussite reconnue de l’organisation et le déroulement de ce très important évènement en dépit des conditions socio sécuritaires et sanitaires qui prévalent. Ces félicitations ont été également exprimées à l’endroit de la CENI par l’ensemble de nos partenaires. Je cite entre autres l’OIF, l’Union Africaine, la CEDEAO, les Nations Unies, les États-Unis d’Amérique, l’Union Européenne, et les institutions nationales telles que la HALCIA et la CNDH. Le mérite vous revient à vous surtout.

Je saisis l’opportunité que m’offre votre présence pour vous rappeler combien notre rôle et notre responsabilité ont été déterminants à cette étape du processus électoral.

Cette rencontre dont nous avons ardemment souhaité la tenue, va nous permettra d’évaluer les forces mais surtout nos faiblesses et de rechercher ensemble les solutions qui nous permettraient de mieux  préparer l’échéance tant attendue du 21 février 2021, à savoir le second tour de l’élection présidentielle.

Les bonnes pratiques, les comportements ingénieux et responsables seront identifiés et organisés pour servir de ferment à l’esprit professionnel et engagé de notre mission. Je vous exhorte donc à tirer les leçons de tous les exercices passés et à créer ensemble un environnement de paix de sérénité nécessaires à l’organisation d’un scrutin aussi important.

Il s’agit de mettre en place l’ensemble des codes, usages et bonnes pratiques permettant d’élever les standards de la pratique électorale et par voie de conséquence le processus de consolidation de démocratisation et de promotion de l’état de droit dans notre pays. Vous allez donc échanger, revisiter et analyser avec les autres membres de la CENI sur les différentes matières et thématiques inscrites dans notre cycle électoral 2018-2021.  

Face à cette responsabilité, l’administration centrale nationale reste entièrement à votre disposition et vous facilitera la tâche pour toutes les activités électorales à venir. Il me plait à cet instant de souligner et d’apprécier la venue au sein de notre institution des représentants de l’opposition pour occuper leurs places conformément à la Loi.

Je souhaite vivement que ces 48h permettent de procéder à une évaluation exhaustive de l’organisation des élections locales et générales des 13 décembre et 27 décembre 2020 pour en tirer les leçons majeures en vue de la formulation des recommandations pour une bonne organisation du second tour de la présidentielle.

Je vous remercie.