Par Ali Maman (Le Sahel- ONEP) /Abari Aboubacar(CENI)

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, à la tête d’une importante délégation ministérielle, des membres du cabinet du Président de la République, du Secrétariat de la Présidence et du Secrétariat Générale du Gouvernement ont effectué samedi matin, une visite au Centre de  traitement des données (CTD) pour l’élaboration du Fichier Électoral Biométrique (FEB) de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Niamey. Cette visite a permis au chef du Gouvernement et la délégation qui l’accompagne, de s’enquérir du processus de traitement, en cours, des données de la Zone 1. À cette occasion les responsables de la CENI ont apporté d’amples explications à leurs hôtes, sur le traitement des données, la mission dudit centre et sur le processus d’enrôlement de manière globale. À l’issue de cette visite, le Chef du Gouvernement s’est dit très satisfait de ce qui est en train d’être réalisé. À son arrivée au Centre du traitement des données du Fichier Électoral Biométrique, le Premier ministre Brigi Rafini a été accueilli par le Président de la CENI, Me Issaka Souna entouré des membres du Bureau de ladite institution. Sur place, le Premier Ministre a retrouvé plusieurs membres du Gouvernement et personnalités. Aussitôt, le Chef du Gouvernement a visité les différentes installations et services dudit centre. Il s’est rendu sur les installations du VSAT qui permet de faire remonter les données à partir des communes et des régions. Un outil performant, moderne et précis de communication financé par les partenaires notamment le Programme des Nation Unies pour le développement (PNUD) à hauteur de 900 millions de FCFA. Le Premier Ministres a, par la suite poursuivi sa visite dans le bâtiment principal commençant par la salle serveur et les salles de traitement des données avant de suivre une présentation PowerPoint sur l’ensemble du processus de traitement des données. Au cours de ces visites, la délégation du chef du gouvernementale, a constaté la présence d’un nombre importants d’agents qui travaillent sur le traitement des données. Composés d’hommes et de femmes, ces agents travaillent jour et nuit, en deux équipes de 40 personnes chacune.

Exposé fait par le Directeur du Fichier Électoral Biométrique

À l’issue de cette visite, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement n’a pas caché ses impressions. «Nous sommes très impressionnés et agréablement surpris de ce que nous avons vu. Nous sommes désormais convaincus que nous aurons, incha Allah, un fichier fiable et sécurisé. Il n’y aura plus de possibilité de fraude, plus de possibilité de voter plusieurs fois. C’est ce qui rassure les citoyens nigériens», s’est réjoui M. Brigi Rafini, avant de saisir l’occasion pour saluer et féliciter la CENI pour le travail abattu et pour la maitrise de cette technologie et du processus.

Pour sa part, le président de CENI Me Issaka Souna a souligné que cette visite est l’occasion pour le gouvernement et même pour la presse de bien s’informer sur le processus d’enrôlement dans sa globalité, mais aussi sur celui du traitement des données en particulier. Il a profité de cette occasion pour souligner qu’à l’état actuel, toutes les anomalies, les dédoublements et autres erreurs sont en train d’être détectés et corrigés. «C’est la preuve que les élections à venir seront organisées sur la base d’une liste électorale sécurisée et fiable», a déclaré le Président de la CENI.

A la date de cette visite, environs 159.000 cas d’anomalies ont été détectés et corrigés, selon Me Issaka Souna. «Par exemple, pour toute personne qui s’est inscrite deux fois, c’est la première inscription qui sera retenue selon la loi» a précisé le Président de la CENI.

Le Premier Ministre suivant des explications sur le traitement des données