Zone de Texte: 18 février 2020

Mesdames, Messieurs les représentants des partis politiques ;

Mesdames et Messieurs les Membres de la CENI.

Je vous remercie pour votre présence à cette invitation de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans le cadre de nos rencontres d’échanges et d’information sur le processus électoral. La réunion de ce jour traite de l’état d’avancement de l’enrôlement biométrique.

Comme la CENI vous l’a promis, elle continue d’entretenir avec vous le cadre d’échange direct destiné à partager avec vous le développement du processus électoral dans la mise en œuvre du calendrier électoral, en particulier la confection du fichier électoral biométrique.

Il me plait de rappeler que le choix de la biométrie dans la confection du fichier électoral est la traduction d’une volonté unanime de la classe politique de notre pays pour offrir au processus électoral plus de sécurité, plus de transparence et donc de crédibilité.

Il reste entendu que nos rencontres n’ont pas pour seul objectif d’exposer le déroulement des opérations. Elles visent aussi à recueillir vos observations et suggestions permettant daméliorer la qualité et la crédibilité du fichier en confection. Comme vous le savez, le mode opératoire retenu par la CENI a consisté à subdiviser le pays en deux zones de quatre régions chacune.

  1. Déroulement

L’enrôlement dans la zone 1, composée des régions d’Agadez, Dosso, Tahoua et Tillabéry a démarré le 15 octobre 2019 et sest achevé le 17 janvier 2020.  

Dans l’ensemble, ces opérations se sont bien déroulées dans les 147 communes de la Zone 1 à l’exception de huit (8) communes de Tillabéry (Torodi, Makolondi, Abala, Tondikiwindi, Diagourou, Goroual, Inates, Banibangou) et une (1) commune de Tahoua (Tillia) où l’enrôlement a été partiellement perturbé.

La CENI reprendra ces opérations dès que les conditions le permettront. Tel qu’il s’est déroulé, l’enrôlement biométrique a donné les résultats provisoires suivants :

  • 3 340 313 citoyens enrôlés, se répartissant comme suit :
  • 1 815 234 Femmes et 1 525 079 Hommes.

Soit 54% de Femmes et 46% Hommes.

ZONE 1 : Tableau récapitulatif par région du 17 février 2020 :

RÉGION PROJECTION INS 2020 HOMMES ENRÔLÉS FEMMES ENRÔLÉES TOTAL ENRÔLÉS %
HOMME
%
FEMME
% DE RÉALISATION
AGADEZ 298 266 125 036 116 832 241 868 52% 48% 81%
DOSSO 1 181 970 316 646 363 046 679 692 47% 53% 58%
TAHOUA 1 871 047 626 357 817 940 1 444 297 43% 57% 77%
TILLABERI 1 570 489 457 040 517 416 974 456 47% 53% 62%
TOTAL 4 921 772 1 525 079 1 815 234 3 340 313 46% 54% 68%

Ce tableau révèle une importante mobilisation des citoyens éligibles à l’enrôlement biométrique. La mobilisation est encore plus forte chez les femmes.

Elle traduit la volonté du peuple à s’exprimer à travers les prochaines échéances électorales 2020-2021.

2.1 DIFFICULTES ET SOLUTIONS

Comme toute organisation de cette envergure, la mise en œuvre de l’important chantier n’a pas été exempte de difficultés de diverses natures.

Ces difficultés concernent en particulier la logistique, le matériel, la gestion du personnel et la sécurité.

L’environnement sécuritaire en effet, s’est dégradé à partir de la 4è aire de la zone 1 et a eu pour conséquence l’ajournement de l’enrôlement dans les 9 communes citées plus haut. Le 25 décembre 2019,  la CENI a enregistré l’attaque d’un de ses convois composé de 32 agents d’enrôlement escorté par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui ont fait sacrifice de leur vie pour sauver celle des agents d’enrôlement et leur matériel. (Je vous demande dobserver une minute de silence à la mémoire des ces vaillants combattants).

La CENI a également été victime d’un enlèvement à main armée, de deux (2) de ses kits à Tillia, de tirs d’armes automatiques sur les véhicules de recensement, de violences et de menace de mort.

Des mesures sécuritaires adaptées ont été prises pour d’une part, réorganiser le comportement des équipes et escortes sur le terrain, d’autre part préparer les conditions d’un rattrapage organisé pour les communes et CEV suspendus.

II. Lancement des opérations denrôlement dans la zone n°2

Les opérations d’enrôlement dans la zone 2 ont démarré le 8 février dernier.  Elles dureront  75 jours dans les 119 Communes des régions de Diffa, Maradi, Niamey, Zinder ainsi que la Diaspora.

Je voudrais vous rappeler, chers partenaires des partis politiques, que la condition sine qua non pour prendre part au vote est la présentation de la carte d’électeur. Cette carte d’électeur n’est délivrée qu’au citoyen régulièrement inscrit sur la liste électorale.

Je vous demande en conséquence de mobiliser tous vos militants et sympathisants pour leur enrôlement effectif sur la liste électorale biométrique.

Dans quelques jours, plus exactement le 21 février 2020, ces opérations seront clôturées dans l’aire 1 de la Zone 2. Bien sûr, les jours de retard seront compensés là où cela sera nécessaire.

L’inscription sur le registre électoral concerne tous les citoyens nigériens des deux sexes qui auront 18 ans révolus le jour du scrutin ainsi que les mineurs émancipés.

La CENI remercie bien vivement, tous les agents dédiés à l’enrôlement biométrique, pour leur engagement courageux, leur dévouement, leur abnégation et leur sacrifice qui ont permis d’atteindre ces résultats.

L’arbitrage en vue d’une correction primaire des anomalies se poursuit et la liste électorale provisoire obtenue sera affichée, après quoi sera lancée la phase dite du  contentieux (inscription, correction, réclamation, omission de données sur la liste électorale. L’installation et le renforcement des capacités des commissions administratives qui auront la tâche de gérer au premier degré, ce contentieux est en cours.

Je rends un hommage appuyé aux Forces de Défense et de Sécurité, dont des membres sont allés jusqu’au sacrifice suprême pour sauver des vies humaines et contribuer ainsi à la sauvegarde du processus électoral.

La CENI se félicite d’avoir enregistré une participation active de la classe politique dans sa diversité : majorité, opposition et non affiliés ensemble. Elle a notamment noté, les appels répétés des partis politiques à l’adresse de leurs militants pour leur mobilisation et leur enrôlement effectif.

La CENI remercie également le gouvernement, les partenaires techniques et financiers, les organisations de la société civile ainsi que les média pour leur accompagnement constant et précieux du processus électoral.

Je profite de l’occasion pour lancer un appel pressant à l’endroit  des populations afin qu’elles se mobilisent davantage  et contribuent à l’amélioration du score des inscriptions dans le registre électoral. Je vous remercie.