Par Abari Aboubacar /CENI

Quatre points étaient inscrits à l’ordre du jour dont la Présentation du processus électoral en cours au Niger. Occasion pour le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante de présenter aux représentants des partis Politiques de la majorité et des non affiliés toutes les activités qui ont été menées par son institution. Il s’agissait pour Me Issaka Souna, de rappeler les avancées enregistrées dans l’évaluation et la poursuite des audiences foraines, le processus d’élaboration du fichier  électoral biométrique, le recrutement des opérateurs d’enrôlement biométrique et des techniciens chargés de leur encadrement. La mise en place des Commissions Administratives, la présentation des Centres d’Enrôlement et de vote (CEV), la participation de la Diaspora au processus électoral, l’élargissement de la coopération nationale et internationale  les perspectives ont aussi été présentés  par le Président de la CENI.

Une présentation de la répartition des CEV à l’échelle nationale et internationale a été faite par le responsable du service recensement et cartographie de la direction chargée de l’informatique et de l’élaboration du fichier électorale biométrique. C’est un tableau préparatoire mais exhaustif  qui a été présenté aux représentants des partis politiques.

Le premier Ministre chef du gouvernement, a ensuite passé la parole aux différents représentants des partis politiques et membres du Gouvernement. Les questions posées étaient autour de la remarque sur la présentation de CEV jugée incomplète, un chronogramme non disponible et les informations qui ne parviennent pas à temps chez les non affiliés. S’agissant du recrutement des personnels de l’enrôlement biométrique les représentants des partis politiques ont posé des questions sur les modalités du recrutement en particulier les éléments de transparence prévus. La disponibilité d’un chronogramme ajusté, disponible et mis à la disposition des partis politiques de même que des CEV révisés et synthétisés. La question du dysfonctionnement dans la distribution des pièces d’état civil a également été posée. La CENI doit également avoir un plan d’action, nécessaire pour bien mener son calendrier électoral et ses activités. La mise en place des  commissions administratives (CA) doit être effective.

Le président de CENI a, en retour répondu à toutes ces préoccupations de la classe politique soucieuse de la réussite de ces élections décisives de 2020-2021.

Me Issaka Souna a expliqué que le chronogramme dans ensemble est  tributaire du fichier biométrique et de l’enrôlement sur le terrain. Le processus d’enrôlement sera bientôt disponible, communiqué aux partis politiques et publié sur le site internet de l’institution. Un site dynamique et bientôt interactif.

La date du 31 Avril 2019 a été retenue pour la rencontre avec les partis politiques tout bord confondu pour échanger et partager des informations avec la CENI sur le processus électoral.

Des missions seront effectuées à  l’intérieur et à l’extérieur du pays pour les audiences foraines et aussi l’enrôlement biométrique. Face à ces réponses explications, la classe politique présente et le président du conseil National de Dialogue politique, le Premier Ministre chef du gouvernement ont exprimé leur satisfaction totale relativement à tout ce qui a été fait par la Commission Électorale Nationale Indépendante. Brigi Rafini félicite et exhorte le CENI à persévérer davantage et à poursuivre le  travail dans la plus grande efficacité.