Présentation du Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Me Issaka Souna, entouré du vice-Président de l’institution et du représentant mandaté de Gemalto.

Je voudrais avant toute chose vous remercier de prendre part à ce point de presse et vous témoigner de la satisfaction de la CENI pour le concours précieux que la presse lui apporte dans la communication, la formation et la sensibilisation à destination des citoyens dans le cadre de ce processus électoral.

Le point de ce jour portera en particulier sur l’état d’avancement de la confection du fichier électoral biométrique. 

Comme vous le savez, la loi organique 2017-64 du 14 Août 2017 a introduit l’usage d’un fichier électoral biométrique comme outil de sécurisation des élections.

Cette loi est le fruit d’une option unanime de la classe politique. L’établissement d’un fichier électoral biométrique est une opération à la fois coûteuse, complexe et qui prend beaucoup de temps.

En effet, les systèmes d’identification des électeurs et les méthodologies doivent être rentables dans leurs choix, flexibles dans leur mise en œuvre afin depermettre une inclusion optimale des citoyens éligibles, tout en minimisant l’éventualité d’enregistrement multiples et frauduleux.

A ce stade un certain nombre d’activités ont été conduites par la CENI ou sont en voie de l’être. Il s’agit de :

  1. La mise en œuvre du processus de développement de la Liste Électorale Biométrique

a) Les audiences foraines

Comme vous le savez, depuis plusieurs mois, en concertation et avec l’appui des services techniques d’état, la CENI a entrepris l’organisation d’audiences foraines pour la délivrance de pièces d’état-civil aux nigériens qui en font la demande, en particulier ceux concernés par l’enrôlement biométrique à venir, c’est à dire les électeurs ayant 18 ans révolus, les personnes des deux sexes émancipées par le mariage, ainsi que toutes celles qui atteindront la majorité électorale à la date des  échéances électorales à venir.

Comme vous le savez, depuis plusieurs mois, en concertation et avec l’appui des services techniques d’état, la CENI a entrepris l’organisation d’audiences foraines pour la délivrance de pièces d’état-civil aux nigériens qui en font la demande, en particulier ceux concernés par l’enrôlement biométrique à venir, c’est à dire les électeurs ayant 18 ans révolus, les personnes des deux sexes émancipées par le mariage, ainsi que toutes celles qui atteindront la majorité électorale à la date des  échéances électorales à venir.

          Après les cinq premiers mois de réalisation, l’évaluation de ces audiences foraines a été concluante. 5.107.000 naissances déclarées

103.100 mariages déclarés

81.700 décès déclarés.

C’est pourquoi il a été décidé que ces audiences foraines vont se poursuivre dans les prochains mois et ce jusqu’à la fin de l’enrôlement biométrique afin de permettre au plus grand nombre  possible de citoyens d’obtenir leurs pièces d’état civil facilitant un enregistrement régulier sur le fichier électoral biométrique

 b) Préparation de l’enrôlement biométrique

Pour assurer l’enrôlement biométrique, la CENI procède à un recrutement massif de personnel dédié au fichier biométrique. Il s’agit de :

16 superviseurs régionaux et leurs adjoints

147 superviseurs communaux

155 techniciens de maintenance

651 contrôleurs

6510 opérateurs d’enrôlement

Soit 7479 postes à pourvoir au titre du personnel directement dédié à la confection du fichier biométrique, cela non compris le personnel du bureau central et celui affecté à l’appui logistique et technique de l’opération. Les épreuves écrites pour les superviseurs régionaux et leurs adjoints, les superviseurs communaux, les techniciens de maintenance et les contrôleurs se sont déroulées la semaine dernière.

La sélection pour les 11730 candidats présélectionnés pour les postes d’opérateur d’enrôlement se déroule ce weekend sur l’ensemble des huit régions.

Le processus d’acquisition de la solution biométrique s’est déroulé conformément au Code des Marchés Publics et des Engagements Financiers.

À l’issue de la procédure, la Société GEMALTO dont le représentant est ici présent, a été sélectionnée comme titulaire du marché pour la solution biométrique.

Au plan purement opérationnel, la CENI et l’opérateur technique sont en mesure d’annoncer les informations suivantes :

  • Les formalités administratives et techniques préparatoires sont quasiment achevées. Ainsi, comme je l’ai signalé plus haut, le personnel identifié va être recruté, formé et déployé sur le terrain en vue du démarrage imminent de l’enregistrement des électeurs.
  • 200 kits d’enrôlement destinés à la formation des formateurs expédiés par GEMALTO sont en cours de livraison.
  • Les programmes de formation et le déroulé des opérations techniques sont établis ; ainsi, le démarrage de l’enrôlement effectif des électeurs est annoncé pour septembre 2019, la liste électorale biométrique et les cartes d’électeur biométriques disponibles pour juillet 2020 ;
  • Un chronogramme complet du cycle électoral sera communiqué et rendu public très prochainement.

c) Partenariat

S’agissant du financement de ce cycle électoral, l’enveloppe budgétaire dégagée par le gouvernement a permis de couvrir les frais de sélection, d’assurer l’avance de démarrage de la solution biométrique à hauteur de 5.925.393.745 FCFA TTC.

Dans le cadre du respect de ses engagements, le gouvernement a déjà sécurisé dans un compte spécial ouvert dans les livres de la BCEAO et par anticipation une somme de 3.346.389.789 FCFA, destinée au paiement de la deuxième tranche du marché en cours.

La CENI à travers ma voix voudrait à cet instant présenter ses remerciements à Monsieur le Président de la République, aux Ministres de l’Intérieur et à celui des Finances, ainsi qu’à leurs équipes pour leurs appuis technique et financier constants dans le cadre de la mise en œuvre du cycle électoral.

S’agissant du partenariat avec la communauté internationale, les dossiers suivants sont en cours d’exécution ou dans un état d’élaboration très avancé :

– au titre du PBF

L’enveloppe destinée à la création d’un environnement propice à la tenue d’élection pacifique et transparente est arrêtée et en cours de finalisation. Un important dossier d’appui au processus électoral est en cours de discussion avec l’Union Européenne.

Une convention d’assistance et de renforcement des capacités avec l’USAID est en cours de réalisation.

Le concours de la coopération Suisse se poursuit. 

Je vous remercie et souhaite à toutes et à tous un bon mois béni de Ramadan.