Atelier d’évaluation des élections du 21 février 2016

82

La CENI s’attelle à une meilleure organisation du second tour des présidentielles

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) organise du 8 au 9 Mars 2016 à Niamey, un atelier d’évaluation du 1er tour et d’orientation pour le second tour de l’élection présidentielle du 20 mars 2016.

Cette rencontre regroupe 150 participants issus de la CENI centrale, les CENI régionales décentralisées, les partenaires technique et financiers (PTF) ainsi que les représentants de certaines institutions de la République notamment le Conseil Supérieur de la Communication (CSC), la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) et le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP).

En ouvrant les travaux, le Président de la CENI, Monsieur Boubé Ibrahim a noté que le double scrutin du 21 Février s’est déroulé dans des conditions acceptables comme l’ont certifié les nombreuses missions d’observations. Cependant, il a noté des dysfonctionnements dans l’organisation de ces élections. Notant qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite, le Président de la CENI a indiqué qu’il s’agit au cours de l’atelier « d’évaluer le travail fait à travers un diagnostic sans complaisance, afin d’en déterminer les forces et les faiblesses et ce faisant, d’apporter les correctifs nécessaires en vue du second tour des présidentielles.» Cet objectif a également été rappelé par Monsieur Joseph Ogi, au nom du Représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Cette institution, il faut le souligner, coordonne le Programme d’Appui au Cycle Électoral du Niger (PACEN) qui appuie la CENI dans l’organisation de cet atelier.

A l’issue de l’atelier des recommandations seront formulées ainsi que l’élaboration d’un chronogramme en vue de leur application. Monsieur Boubé Ibrahim a terminé son intervention en précisant que « l’objectif ultime de la démarche de la CENI est la tenue d’un scrutin transparent, libre, honnête et apaisé, gage de paix et de stabilité sociale ».