Je vous remercie pour votre présence à cette rencontre que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) organise pour partager avec ses partenaires l’évolution du processus électoral.

 Depuis son installation, la CENI   s’est investie dans l’établissement de son chronogramme et de ses activités connexes en vue de l’élaboration du Fichier Électoral Biométrique et la tenue des élections régionales, municipales, législatives et présidentielles. Ces opérations se déroulent sans anicroches en dépit de la mauvaise situation sécuritaire persistante, et la pandémie COVID-19 toujours aussi pernicieuse que dangereuse pour la santé publique

Ces deux évènements ont eu un impact significatif sur le chronogramme de la Commission et ont amené l’institution à réajuster son calendrier électoral.

La CENI prend toutes les dispositions utiles pour assurer le bon déroulement de ces échéances électorales : C’est sa mission.

L’enrôlement des électeurs en vue de la confection du fichier électoral biométrique ayant pris fin le 7 juin 2020 à l’intérieur, l’affichage en vue du traitement du contentieux de la liste se poursuit. Cette phase est la dernière avant la production de la liste électorale biométrique et de celle des cartes d’électeurs et la distribution de ces dernières.

Pour votre information, à la date du 14 aout 2020, les résultats de l’enrôlement biométrique se présentent comme suit :

REGION  HOMMES  FEMMES  TOTAL  ESTIMATION INS de la POPULATION ELECTORALE 2020TAUX DE REALISATION  
AGADEZ     132 339        124 042      256 381                 298 266  85,96%
DIFFA     156 661        139 640      296 301                 329 903  89,81%
DOSSO     412 764        486 404      899 168              1 181 970  76,07%
MARADI     593 789        879 324   1 473 113              1 850 961  79,59%
NIAMEY     271 876        241 400      513 276                685 717  74,85%
TAHOUA     623 279        817 009   1 440 288             1 871 047  76,98%
TILLABERI 491 674        558 024   1 049 698             1 570 489  66,84%
ZINDER670 108        846 467   1 516 575              1 963 109  77,25%
  TOTAL 3 352 490   4 092 310  7 444 800             9 751 462  76,35%
Pourcentage Femmes:55% 
Pourcentage Hommes:45% 

La remise officielle du fichier électoral biométrique au Ministre en charge des questions électorales interviendra dès la fin de l’audit programmé par la CENI.

Face à tous ces défis, la Commission Électorale Nationale Indépendante a levé l’option pour la tenue des élections aux dates ci-après (rappel) :

  • Élections locales : 13 décembre 2020 ;
  • Élection Présidentielle 1er tour couplée aux élections législatives : 27 décembre 2020 ;
  • Élection Présidentielle 2ème Tour : 21 février 2021.

Ces dates ont été communiquées à la classe politique et aux différents acteurs par la CENI. Pour ce faire la CENI a analysé les différentes simulations techniques, éludé certaines difficultés inhérentes à la réalité des processus électoraux ou incompatibles avec la tenue des élections constitutionnelles dans les délais requis.

Les options ainsi faites ont été entérinées par la réunion plénière de la CENI du mardi 21 juillet 2020.

Relativement aux élections locales, il est important de rappeler quelques dispositions du Code Électoral pour se rendre compte de l’immensité de la tâche à accomplir avant la tenue de celles-ci. 

Ces importantes étapes sont :

  • Convocation du corps électoral : 90 jours au moins avant la date du scrutin (Art. 62 du Code Électoral).
  • Dépôt des candidatures :
  • Au Chef-lieu de département ou de la région : 75 jours calendaires avant le scrutin (Art. 128 du Code Électoral).
  • Les Préfets ont 7 jours calendaires pour examiner et transmettre les dossiers aux autorités régionales ;
  • Les Gouverneurs des régions disposent d’un délai de 10 jours calendaires pour la réception, le traitement et la transmission des dossiers aux Tribunaux de Grande Instance (TGI) ;
  • Les TGI disposent de 30 jours pour se prononcer sur la validité des listes et l’éligibilité des candidats.
  • Les Gouverneurs des régions ont 48 heures pour publier les candidatures, ainsi validées.
  • La campagne électorale est ouverte 10 jours avant le scrutin et close l’avant-veille à minuit.
  • Les résultats provisoires sont proclamés directement par la Commission Électorale de la circonscription qui les communique dans les 5 jours à la Commission Centrale qui centralise et  publie les résultats au plan national.
  • Les T.G.I. proclament les résultats définitifs des scrutins locaux dans les 30 jours calendaires.

 

Des élections générales (Élection Présidentielle et Élections Législatives) :

Le chronogramme initialement publié a déjà annoncé les dates de ces élections. Ces dates respectent les délais constitutionnels pour l’élection de fin du mandat du Président de la République en exercice et le renouvellement de l’Assemblée Nationale.

Ces dates demeurent inchangées :

  • 27 Décembre 2020 : Élection Présidentielle 1er Tour couplée aux élections législatives.
  • 21 Février 2021 : Élection Présidentielle 2ème Tour

Il sera important de prendre les mesures idoines et pertinentes permettant de gérer au mieux l’environnement sécuritaire et sanitaire, sans oublier la nécessaire participation de la diaspora pour laquelle les dispositions préliminaires sont prises pour leur intervention dès que possible.

La société civile, comme vous le savez, est un partenaire très important dont la contribution à l’organisation et à la tenue d’élections transparentes et crédibles est très attendue.

La CENI prend toutes les dispositions pour inscrire son action dans la conduite des opérations électorales pacifiques, conformes aux critères de légalité, de transparence et d’équité.

Déjà, dans la loi organique portant création, composition de la CENI, le bureau central comprend deux représentants de la société civile désignés par leurs pairs. En effet, les associations de défense des droits de la personne et de promotion de la démocratie ainsi que les associations féminines légalement reconnues figurent en bonne place dans l’institution. (Article 12 du code électoral).

Pour rappel, « les Commissions électorales déconcentrées comprennent outre le Président : … un représentant des associations de défense de droits de l’homme et de promotion de la démocratie présentes dans la localité, une représentante des associations féminines légalement reconnues présentes dans la localité » « les commissions électorales déconcentrées élisent en leur sein un (1) vice-président (e) parmi les représentantes des organisations de la société civile. Le représentant du Ministère en charge des questions électorales et celui de la société civile assurent les fonctions de rapporteurs. Ils doivent être au moins titulaires d’un baccalauréat ou de tout autre diplôme reconnu équivalent. » Les organisations de la société civile, comme vous le voyez jouent un rôle primordial dans le bureau central de la CENI et à tous les niveaux dans les structures déconcentrées.

Acteurs présents dans la composition des brigades de vigilance, des commissions administratives et des bureaux de vote, la société civile est un maillon très important dans le cycle électoral.

Elle contribue de manière prépondérante dans la sensibilisation et la mobilisation des électeurs. Dans un contexte tel que celui que le Niger traverse actuellement, et relativement aux défis sécuritaires, la société civile peut et doit apporter sa contribution en formant, en éduquant et en sensibilisant les citoyens.

Les organisations de la société civile et la CENI sont appelées à travailler ensemble, de concert et dans la solidarité pour relever les défis de ces élections majeures.

C’était une coutume ; désormais c’est un devoir.

Je vous remercie.